510 km en EV dans la journée

Ce trajet aller-retour a été coupé par la recharge de mi-trajet, à Dammarie les lys. Là la borne est facile à trouver, c’est écrit en très gros Elec sur le toit.

Borne_les_lys
Par terre c’est peint en orange, il y a des panneaux « La borne ». Bref il n’y a qu’une électrique et deux hybrides rechargeables garées là. Placées aussi près de l’entrée amène pas mal de regards des chalands.

L’autre côté du décors est, disons amusant.
Car d’un côté une VW gte branchée à l’aide de son CRO sur une borne
De l’autre côté une Zoe également branchée via son CRO sur l’autre borne.

Sur ces bornes il y a un côté avec juste la prise E/F (à gauche sur la photo) donc parfaite pour un CRO, et de l’autre 3 prises, T2, T3 et E/F. Ces 3 dernières prises s’excluant.
Donc petite remarque au proprio de la VW équipé du joli câble jaune. Il aurait été plus pertinent de se brancher côté E/F seule. Car là il avait empêché l’usage des types T2 et T3 sur sa borne.
Du coup j’ai garé ma P2 au milieu et l’ai branchée sur la même borne que la Zoe branchée du côté gauche, en type T3 du côté droit pour ma prius.

J’ai pu y charger en tirant 12 kVA, c’est à dire 10 pour charger les A123 (5 chargeurs Eltek) et 2 pour les LG (Un chargeur Eltek).
Ce qui fait qu’en 47 minutes, durant le repas, on était prêt pour le retour.

Les A123 étaient complètement chargés et équilibrés, les LG avaient eu un complément.
Avec un CRO je n’aurais pas pû faire les 510 km en EV de cette journée.

En tout 7 recharges espacées de 82,35,62,88,63,60,35,85 km pour 9h50 de roulage. J’avais dans un premier temps prévu 5 recharges (2 à l’aller à Nogent-le-Rotrou et Sainville, 2 au retour donc réunir les trajets de 35 et de 60km en un seul et une recharge à mi-chemin à Dammarie-les-lys) mais la météo a été bien défavorable, avec des pointes de conso à plus de 125 Wh/km le matin, et à peine au-dessus de 105 au retour aux mêmes endroits (et bien sur pas d’essence)
Clairement c’est en s’approchant de villes nouvelles de l’arrivée que la vitesse moyenne a chuté et même pas mal, 40 km/h au lieu de plus de 60. Ajouté aux déviations et autres erreurs de trajet de ma part.
Le temps était froid, 5°C pluvieux et venteux. Combiné à la vitesse plutôt élevée, ça a donné quand même 110 Wh/km, soit 10% de plus que pour mes trajets quotidiens d’hiver. Au final 56 kWh sont sortis des accus (Equivalent à 3,3 L/100 km d’essence). Le coût du trajet a été d’environ 2€, la recharge du départ, le reste a été gratuit. Dans le département 28 j’ai le badge rfid et pour l’instant les recharges sont gratuites. Chez Leclerc à l’arrivée c’est aussi gratuit.

Au retour j’ai pris un meilleur itinéraire, un peu plus long mais bien meilleur à la fois en temps de trajet et sans doute en conso aussi. Je me suis arrêté au pied d’un moulin à vent du XXème siècle et plus pour cette photo:

En fait un vrai nid d’éoliennes dans ces grandes plaines de la région de Voves.
Au pied on entendait le vouf … vouf … vouf à chaque passage des 3 pales.
Photo prise l’après-midi sur laquelle on voit bien que le vent est favorable dans ce sens.

J’ai eu un mauvais contact dans ma fiche T3, la résistance de 680 ohms du contact PP était mal soudée. J’avais préféré la mettre sur un petit circuit imprimé. Mais le fil venant du contact PP était gros et il entrait difficilement dans la trou du CI ce qui m’avait empêché de voir s’il était bien soudé. Ce qui fait que j’ai été limité à 10A sur 5 des 7 recharges, donc vers 5,5 kVA au lieu de 12. Ca a augmenté la durée totale du trajet. Cela m’a aussi fait changer de stratégie. Car au lieu de recharger à la fois les A123 et les LG, je n’ai chargé (sauf à Dammarie-les-lys) que les A123. D’où les 2 arrêts supplémentaires. Le dernier tronçon a été fait à vitesse plus basse, car pour l’instant aucune possibilité de recharger le soir avant l’arrivée.