Rallye Normandie électrique tour 2016, première édition.

Le rallye s’est fort bien déroulé samedi.
Nous sommes arrivés sains et saufs (il s’en est fallu de peu qu’un Suv bmw X-truc nous détruise notre P2 unique en son genre. Rien moins que deux fautes majeures vis à vis du code de la route et si on était passé une seconde plus tard la P2 aurait été pliée, bonne pour la casse ! Tout au plus je me serais consolé en sachant que mon assurance m’aurait remboursé le véhicule et les accus, elle est assurée pour un usage plugin)
L’organisation a été absolument parfaite, il y avait même 3 bornes accélérées dans la foire, par contre le road-book a soulevé comment dire, des interrogations légitimes de notre part. 😀 Il faut dire que c’est un très gros travail: 218 km de petites routes et traversées de villages. Par exemple on s’est retrouvé face à deux sens interdits, un temporaire pour cause de marché, l’autre permanent.. Il faut bien sûr s’adapter aux circonstances imprévues. Lors d’un autre rallye je me souviens que le tracé passait sur une route barrée pour cause de travaux.
Mon co-équipier a eu bien du boulot et il a sauvé plusieurs situations disons d’évasion.

Longue journée car longue route, 218 km sur des toutes petites routes c’est beaucoup de concentration, de temps et donc de fatigue. 214 km selon les organisateurs.
Ce qu’on a le plus rencontré ? … les ralentisseurs. A certains endroits, on a vite compris pourquoi le véhicule devant nous les passait à seulement 10-15 km/h.
Sans doute pour préserver la colonne vertébrale du conducteur !

La journée s’est étalée sur une dizaine d’heures dont six de roulage (incluant les temps de recherche des trajets). C’est très lent. A certains moments on pouvait « enfin » reprendre une vitesse plus classique et on voyait l’indicateur de conso redescendre. C’est connu mais je n’ai pas l’habitude de pratiquer de telles vitesse aussi lentes. Sur d’autres parties on aurait pu rouler plus vite.

Je suis venu la veille le vendredi en rechargeant à peu près à mi-chemin à Falaise à côté d’un deux-roues à essence ! J’avais obtenu un badge temporaire du sdec (syndicat qui gère les bornes du Calvados) valable pour le rallye et les trajets AR.

etunethermiquesurborneve

Puis j’ai rejoint la foire de Caen pour les contrôles, la pose des autocollants et le briefing et ai aussi rechargé dans l’enceinte de la foire sur une des 3 bornes accélérées 22kVA.

Les VE bien alignés à la foire de Caen, le Vendredi:

lesvealafoire2caen

Départ samedi de Caen vers 8h30,
Hotel de ville:

caenhoteldeville

Les Véhicules électriques au départ:

caendepart

Partage de borne impeccable à Ouistreham (près du port de plaisance). D’après certains ces bornes, des 22kVA, ne proposent plus que 9+9 kVA lors du partage. Sans doute un paramétrage à affiner. A Ouistreham nous n’avons chargé que très peu de temps, ayant peu consommé et utilisé le deuxième pack LG. De plus j’arrêtais systématiquement la charge au début de l’équilibrage, donc quand l’intensité commençait à baisser.

ouistrehampartagedeborne

Arrivée à Bayeux pour la grosse pause-repas-tourisme de mi-journée. J’ai pu compléter la charge pendant ce temps sur des prises domestiques laissées libres par le groupe des VE du trajet 100km. Ce n’était pas prévu et si je l’avais su je n’aurai effectué aucune recharge le matin, réduisant ainsi la durée du rallye d’une vingtaine de minutes.

bayeuxrepas

Pendant la « visite » du château de Falaise recharge « opportuniste » qui n’était pas vraiment utile (mais cela je ne l’ai su qu’à l’arrivée) Le résultat a été qu’à l’arrivée à Caen je n’ai remis que 2,5 kWh, bien moins que les 8 kWh du pack principal. En fait on aurait pu faire tout le rallye avec juste la recharge à Bayeux.

falaisebornechateau

puis départ de Falaise et retour sous la pluie à Caen par les petites routes. C’est là que le suv a failli nous percuter, dans un village. Et dire que j’avais mis les phares, qui éclairent mieux que les halogènes d’origine, ce sont des led, et bien sur le clignotant, on était en train de dépasser un véhicule arrêté sur la route.

Au final on a parcouru 218 km et consommé 82,7 Wh/km, seulement. De 77 Wh/km à 105 selon le tronçon. Je m’attendais à plus, on a roulé trop lentement le long de la côte, gêné par un camping car entre autre et les très nombreux stop, il y avait un très fort vent latéral et entre Falaise et Caen on a eu de la pluie. Là dessus les températures étaient sous les 20°C dirons-nous 😀

On a passé pas mal de temps donc en recherche d’indices sur les points prévus et aussi à Bayeux, mais à Bayeux ce n’était pas compté et on en a profité pour faire du tourisme et se sustenter. En fait on a cherché à obtenir toutes les réponses sur place, et ne pas se contenter de celles obtenues la veille sur internet.

En tout sur les deux parcours on compte presque 58 véhicules dont une Yaris pas rechargeable.
A noter un véhicule que je ne connais pas du tout, une D1 biplace (si si ) qui peut être louée. Sans doute le plus petit véhicule présent, après on grimpe en gamme et on passe à la Mia (3 places) puis les C0 (4 places) :

d1-audepart

Ensuite retour via Falaise. Mais là j’ai pris la 4 voies pour remonter à Falaise. Recharge sur une borne du sdec pendant que je me nourrissais. Tout le retour a été sous la pluie qui s’était invitée depuis le milieu de l’après-midi. Pour l’aller j’avais consommé 8,5 kWh et 10,3 kWh au retour, sur 96 km. Une telle différence est normale, il y a environ 250m de dénivelée.