Aérodynamique, enjoliveurs de roues

De série les prius sont équipées de jantes en alliage magnésium-alu sur lesquelles des enjoliveurs en plastique sont clipsés par un anneau de pression. La forme est spécifique aux prius.

C’est une région qu’il est facile d’améliorer. Il suffit de fixer une pièce plate ou légèrement bombée. On a ainsi un meilleur écoulement de l’air qui « fait le tour » de la voiture et on diminue le brassage de l’air qui est réalisé par la rotation des roues.

J’ai utilisé des tôles d’aluminium de 0,5mm d’épaisseur d’une masse de 270 grammes par roue. Coupées en cercle,  réalisé des encoches sur toute la périphérie qui sont ensuite repliées sur les enjoliveurs plastiques d’origine. On peut ensuite remettre cet ensemble comme auparavent.

Enjoliveur_fixation

J’avais lissé ces enjoliveurs en les plaçant sur une roue AV et en la faisant tourner en mode électrique. Mais, finalement la laisser brute donne un bon résultat aussi, à condition de n’avoir aucune marque sur la tôle. Le résultat n’est pas rigoureusement lisse, les enjoliveurs d’origine ayant 7 rayons en saillie et un trou entre.

Le gain des 4 enjoliveurs pleins à la place de ceux d’origine sur la conso énergétique mesuré à 70 km/h et 25°C est de 4%.

Il est possible de diminuer encore les pertes aéro. Les rayons des roues, de par leur épaisseur, brassent l’air à l’intérieur des roues. En plaçant un simple disque contre l’intérieur de ces rayons, on éviterait ce brassage. Bien sûr ce genre de conseil concerne les conducteurs éco. Ceux qui roulent au frein et n’anticipent pas les arrêts/ralentissements doivent laisser un large passage de l’air pour refroidir les disques/plaquettes/liquide hydraulique…Ce n’est pas mon cas, à plus de 150 000 km dont plus de 50 000 km par le précédent propriétaire, les disques de freins AV ne sont qu’a moitié usés et encore moins ceux AR.