Aérodynamique, carénages de passage de roues AR

Parmi les points à améliorer il y a les passages de roues AR. Comme ces roues ne sont pas directrices on peut les enfermer dans un carénage placé très près d’elles. Laisser au moins 15 mm entre le pneu et la tôle, dans les virages le pneu se rapproche, soit il se déforme, soit le train arrière se déplace latéralement soit les deux.

J’ai utilisé de l’aluminium de 1mm d’épaisseur:

Carenarge_ar_non_montecarenage_ar_patte

Les 4 pattes seront repliées à 90° et serviront à la fixation. Elle auront des encoches en forme de U qui viendront se coincer dans 4 vis. Il y a soit des vis existantes dans le passage de roue soit j’en ai ajouté une tout en arrière dans le carénage noir placé derrière les roues. Le carénage est mis en place en le faisant tourner sur lui même, le passage de roue ayant une forme semi-circulaire. Il est bloqué ensuite par une vis de 6mm qui permet de pincer la tôle acier de la carrosserie tout en avant et tout en bas. Chaque carénage a une masse d’environ 900 grammes.

Si je n’ai pas fait un carénage qui descend plus bas c’est parce qu’il faut l’écarter du pneu et il dépasse alors de la carrosserie. Il augmente alors la surface frontale. Je ne suis pas convaincu que le bilan serait positif.

Carenage_passage_de_rouesAr

L’air décroche sur l’arrière au niveau de la partie inférieure de ces carénages. L’angle de fermeture est trop important. Le bas du pare-choc arrière de la prius se referme trop. L’angle du carénage noir d’origine est certainement meilleur là. On pourrait ajouter un meilleur guidage sous la forme d’un « volet » qui de plus se terminerait avec une arrête vive. Il pourrait être fixé sur les carénages noirs et sur celui du passage de roue. Les carénages noirs doivent pouvoir être prolongés plus bas avec bien sûr un risque accru de toucher sur route très inégale (genre descente de trottoir)

A noter que la boue n’est plus évacuée sur le côté de la carrosserie. On la retrouve donc en partie dans les passages de roues et il est préférable de l’évacuer de temps en temps.

Le gain au niveau consommation énergétique suite à une mesure est de 1,5% en ayant déjà les enjoliveurs de roues pleins, à 70 km/h.

Publicités