Début de l’aventure électrique de ma Prius 2 en 2011

Au départ une prius de 2007 achetée d’occasion au printemps 2009

PriusArgent

(This blog will be translated in english later..)

De base elle dispose de deux motorisations qui travaillent séparément ou ensemble:

-moteur essence 57kW à rendement amélioré grâce au cycle atkinson. 36% au maxi vers 2000 tr/mn.

-un moteur/générateur électrique principal appelé MG2 de 50kW et un autre moteur/générateur MG1 de 33kW qui a plusieurs rôles, démarrer le moteur essence et assurer le transfert d’énergie entre le thermique et MG2. Dans les 2 sens.

Ces deux motorisations entraînent l’essieu avant. Ce mode de base sera appelé mode hybride. Il existe un autre mode dégradé appelé 100%ev (ou OOG pour out of gas). Ce mode ne fait jamais appel au moteur thermique. Il a été prévu par le constructeur dans le cas où on tombe en panne sèche de carburant. Il n’a pas de limite de durée mais une limite de puissance : 22kW continus, 25kW temporaires, plus de 30kW impulsionnel et une limite de vitesse : 85 km/h réels (91-92 km/h compteur)

Dans les documents constructeur, l’autonomie en mode électrique, donc en n’utilisant que MG2 et la batterie Nimh (nickel métal hydride) est de 2km. Ceci est une estimation en partant d’une batterie chargée au niveau « neutre » et jusqu’à ce que le système démarre le moteur thermique.

Le niveau de charge est appelé Soc (state of charge). Il est estimé par un calculateur (Ecu) en fonction de la tension et de la mesure du courant entrant/sortant de la batterie nimh.

Le niveau neutre est vers 64%, le maxi à 80% et le mini qui lance une recharge via le thermique, 40%

Il ne faut jamais descendre en-dessous de 16,5%, le système se bloque pour protéger la batterie, la voiture n’a plus de traction.

Ce niveau de charge est visible sur un écran central sous forme de 8 barres Violettes/bleues/vertes. C’est grâce à ce niveau de charge que le système hsd (hybride synergie drive) décide s’il peut ou pas utiliser la batterie et si oui, jusqu’à quelle puissance. C’est en intervenant sur ce Soc qu’on peut utiliser nettement plus d’électricité au km.

Publicités