2009 – 2011 usage 100% à l’essence.

Objectif : réduire la consommation d’essence.

Plusieurs pistes vont être explorées:

1)  Techniques de conduite

2) Améliorations sur le véhicule.

Les prius ont la particularité de couper/remettre en marche automatiquement leur moteur thermique en roulant.

C’est fait par l’Ecu maître à bord, l’Ecu hybride. Elle demande gentiment à l’Ecu du thermique appelée Ecm le nombre de kW souhaités. Cette demande transite via le système « nerveux » de la Prius : le bus Can. Ce bus est accessible facilement via par exemple la prise de diagnostic située au niveau du genoux droit du conducteur.

En fonction de la demande de puissance faite via l’accélérateur et d’autres paramètres comme la température du thermique et la vitesse, celui-ci sera en rotation ou pas, et si oui avec injection d’essence ou pas.

1) Une des techniques consiste à piloter cette marche/arrêt de façon à utiliser le thermique quand il est le mieux placé pour déplacer la voiture. Ce n’est plus simplement un calculateur qui décide mais le conducteur, celui-ci disposant de plus d’informations sur la pente de la route par exemple ou sur le trafic routier.

Car on a intérêt à utiliser ce moteur quand la demande de puissance est suffisante, à basse puissance son rendement diminue. C’est même là qu’il peut être le plus mauvais. A basse puissance on a souvent intérêt à ne pas faire appel à un moteur, donc être comme en roue libre (glide) ou à défaut utiliser le moteur électrique, à condition d’avoir une batterie bien chargée. Sur une Prius le mode glide n’est pas équivalent à un point mort sur un véhicule traditionnel. Tous les systèmes sont actifs, y compris ceux de sécurité. En situation extrême le Hsd peut même alimenter un moteur électrique pour relancer une roue. Le glide peut être obtenu soit en mode N en-dessous de 66 km/h réels soit en mode D en appuyant légèrement sur l’accélérateur pour ne pas avoir le frein moteur électrique. Il est également possible de passer en mode N en-dessous de 66 km/h et de laisser la voiture prendre de la vitesse dans une descente. Dans ce cas le thermique ne tournera pas. Ne pas dépasser 109 km/h réels pour éviter un surrégime au niveau de MG1.

Une bonne règle alors est de rouler en tenant compte du relief.

Une autre règle est d’éviter de vider/remplir la batterie loin de son point neutre, sauf quelques exceptions comme par exemple vider celle-ci juste avant une grande descente ou la remplir juste avant un long bouchon.

Une autre piste est de bien gérer les seuils de température du thermique pour éviter qu’il ne tourne à vide sans faire avancer le véhicule. La prius 2 a la particularité gênante à mon avis, quand son thermique a dépassé 71°C de le laisser tourner avec une consommation de ralenti tant qu’on n’est pas resté au moins 5 secondes sous 10 km/h.

Autre piste, réduire sa vitesse. Il est possible, à certaines heures et sur certaines routes peu chargées de rouler par exemple 10 voire parfois 20 km/h en-dessous de la vitesse maximum autorisée. Il est possible de limiter fortement l’usage des autoroutes, très énergivores à 130 km/h, ou bien d’y rouler en-dessous de la vitesse maximum. En plus de réduire la consommation énergétique cela réduit le bruit à bord et diminue la distance de freinage.

On peut parfois tenir compte du vent et prendre un trajet abrité quand il est défavorable, le pire n’étant pas de face mais de biais, le Cx est alors bien moins favorable.

2) Au niveau du véhicule il est possible d’améliorer l’aérodynamique, on le verra en détail par la suite. Il est également possible d’utiliser des pneus à basse consommation. La réduction du poids, autre source de consommation, est bien moins évidente sur un véhicule de série.

Résultats: au lieu de consommer 4,3L/100km donnée obtenue sur cycle normalisé européen mixte avec 25°C et 4,9 à 5,2 sur cycle EPA aux US, j’ai obtenu 3,7 L/100km en moyenne été/hiver. C’est à comparer aux 5,2 L/100km que l’on constate chez l’utilisateur « moyen » de Prius 2. Ces techniques de réduction de consommation ont donc permis de réduire de 1,5L/100km la consommation de cette énergie fossile. Soit 89 gr/km de CO2 rejeté. Pneus utilisés, soit les Michelin primacy d’origine soit des Michelin energy saver.

Voici la consommation de carburant sur 3 été (2009, 2010, 2011) et 2 hiver:

Conso2009_2011

L’hiver la consommation peut monter à 4,3 L/100km et l’été redescendre à 3,1-3,3 L/100km.

(Odb = ordinateur de bord. La consommation de carburant est affichée sur l’écran central de la Prius. La différence avec les cumuls relevés aux pompes de carburant est de l’ordre de 3% optimiste)

Publicités